Pas fini, en retraite oui, balancé, jeté comme un papier gras, dans les poubelles des idées, par ceux qui ne supportent pas une petite dose de leurs vérités, je poursuis ce blog, dont j'ai besoin ( faites passer le bassin) pour recracher, mes indigestions d'un monde le plus souvent,  à gerber... Polycarpe