11 décembre 2011

HOMME D'ETAT OU VIL VOYOU...

Comme il s'enfonçait dans le sinistre marais g(u)éant, il s'aperçu, qu'il n'avait plus que de l'homme, l'habit triste du néant... De sa bouche verdâtre liqueur, venant des bas-fonds de son intérieur, comme un ministère dévoué au diable, s'écoulait le fiel, recouvrant celui, qui déja à terre, gisait dans sa misère sexuelle misérablement étalée... Hommes d'états ou vils voyous, qui parfois êtes les mêmes, si vous saviez, si vous saviez, combien, je ne vous aime pas !  Polycarpe.
Posté par polycarpe à 07:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]