20 janvier 2012

LES FANTOMES

Les ciseaux de la nuit, découpent les maisons. Certain soir, la lune, invite des fantômes, des trublions... Ils se mettent à table, parlent de nos vies, se finissent à la prune, en voyant nos tourments... Puis dépités, ils s'en retournent dans la paix des étoiles, et nous laissent, sans regrets...le présent ( la rigueur, la dette, le chômage et le démantelement, conjugés de gauche à droite, pour les pauvres gens) Polycarpe
Posté par polycarpe à 09:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]