03 juillet 2012

L'été bien le passé...

Il y a dans l'été, le souvenir du passé, simple et heureux comme celui d' être, et puis comme un coup de tonnere, le présent en un éclair, rappelle la réalité, celle qui ne veut plus se conjuger, le sujet et le verbe, ne peuvent plus s'accorder, et toutes les phrases sont défaites... L'histoire, alors n'a ni queue, ni tête, banale, triste à pleurer, elle s'en va rejoindre, l'immensité des pages des amours mortes, dans les rayons de la mort, des livres inachevés... Polycarpe.
Posté par polycarpe à 07:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]