07 août 2012

AU FOI DE DIEU

Il pouvait pas faire autrement Il avait reçu la conscience C'était trop dur de la savoir Présente chaque jour La mort...   Il fallait au ciel levant Projeter des espérances Son besoin de croire En mieux d'amour Et conjurer le sort Des sables d'Afrique, aux glaces d'Erivan   Qui a écrit un sens Un papyrus d'espoir Pour nos destins trop lourds A nos corps...   Des hommes de chair et de sang Ou des dieux sans peu de tolérance Ont assombris notre histoire Et partout, partout autour De nous, encore et... [Lire la suite]
Posté par polycarpe à 11:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]