Comme vous, les gens normaux, mon émotion aura été à la hauteur de cette tragédie. Comme vous, mes yeux se sont mouillés en voyant l'urgentiste Pelloux dévasté devant l'horreur...

Comme vous, la colère envers tous ces dérangés graves de dieu, ou pour ceux, pataugeant dans l'amalgame de basse fosse, en s'en prenant les jours suivant à la communauté musulmane.

Cela écrit, comment un vieux libertaire (nourri au biberon de Choron, de Siné ou Cavanna) lecteur plus qu'épisodique de toute cette équipe de trublillons, pourrait ne pas (un pas de côté par rapport à la collective mobilisation) constater et en être plus qu'amusé, de voir les effets moutonniers d'une société :

- qui avait finalement peu soutenu cet heddo, dans l'affaire des caricatures

- qui n'avait pas de regrets apparents de voir l'irrémédiable baisse des ventes, et la disparition annoncée de ce magazine

Oui, comment ne pas être un peu interloqué, méfiant, devant ces Marseillaise entonnées, devant cette classe politique récupératrice ou devant ces soldes ruées autour des kiosques...


Cabu, Charb, Wolinski et  les autres, doivent

rigoler, car j'en suis sûr, même avec une balle dans le buffet,

ils ne sont dupes de rien,

et moi ( p'être à cause de les avoir bien fréquenté)

-pareillement -comme disent nos voisins hélvètes. #JeSuisCharlie - JB Bullet

 

 

Polycarpe

(qui ira acheter aprés la quatrième démarque...le dernier Charlie, pour sa belle et gonflée couverture)