16 mai 2015

AUSSI L'OCCIDENT VA SE NOYER...

Chaque jour charge le suivant Dans la barque du malheur Au soleil, à la pluie, au vent Il est trop lourd le déshonneur Hommes, femmes, enfants Dans nos eaux mortes de honte, meurt En nous, un autre laissé pour compte Qui lentement se perd et se noye, par manque  Par manque, par manque : le coeur...   Vague de chairs Litre de sang Mille destins, mille désespoirs Jetés loin à la mer A la dérive d'un continent Mille bouteilles noires Aucune n'est plus étanche Fêlée de guerres, brisée de misère Comme une... [Lire la suite]
Posté par polycarpe à 09:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]