Chaque jour je me tenais prêt
Je guettais l'heure et la page
Ou les eaux s'ouvriraient
Me laisserais un passage
L'espoir me faisait vivre
L'attente me rendait nerveux
Je trouvais dans les livres
De quoi patienter un peu

Florent MARCHET Gaëtan ROUSSEL : Des hauts, des bas