25 février 2016

ATTENTION SENSIBLE...

Etienne daho le grand sommeil 1983 Laisser moi m'enivrer ici De l'arrachement qui nous recompose Ma petit soeur de laine, l'émotion Au même rouet nous sommes filés Et si le vent balaye mes mots Et les porte aux sommets des clochers C'est p'être pour mieux conjurer Ce loup au tréfond de moi, l'indisible Le sort de mon âme Beaucoup, beaucoup Trop sensible...  
Posté par polycarpe à 09:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]