femme-abris-enveloppee-couverture-trottoir-parisienne-3-decembre-2014_0_729_486

 

Revenu d'un séjour parisien, avec la chance relevée d'avoir logé dans un beau quartier, non loin de la Madeleine, avec vue sur une porte du palais présidentiel, vu toutes les beautés de la capitale ( la Sainte Chapelle, Notre-Dame, le Louvre, la place du Tertre, le Sacré-coeur, Pigalle et avoir même partagé la malicieuse gourmandise d'un verre avec Michou...) et en définitive n'avoir vraiment retenu en retour de ce voyage, que le visage de nombreuses femmes couchées, sous les porches glacés des belles demeures, dont une en face du théâtre de la Madeleine ( rue Surène ) qui grelottait de froid et de dédain, et une autre plus âgée, sur les grands boulevards, allongée, hagard, couchée, au milieu du trottoir dans une grouillante indifférence générale marchande...

La France en marche, ne veut, ne voudrait plus de SDF dans la rue ? Mais, la garce, la traîtresse... elle n'a pas les fesses propres, puisqu'elle n'a même pas commencée à deux pas de ses ministères, à faire au moins le minimum nécessaire pour les femmes en détresse de son propre quartier...

Le foutage de gueule est forcément évident, mieux irréfutabble. Comme vous moi aussi, et sans en être particulièrement fier... j'oublierais sans doute ces images, mais pas pour l'instant... pas tout de suite.

Des femmes seules dans la rue à Paris... l'impensable d'une époque irrémédiablement tragique sous nos yeux...  et aussi et surtout, qu'elle saloperie faite à la vie commune des hommes, sur cette planète !

Polycarpe ( Christian Cornier)