02 mai 2018

AU NOM DU PERE, ET DES FILS et du saint esprit parfois convoqué...

Les pierres craquent sous les semellesL’herbe transpire ce matinUn beau soleil de printemps éclate au firmamentSous ce ciel bleu, on perçoit la couleur du ventQui emporte au loin, la blanche fumée des volutes De nos plaisirs, un trop court instant partagésMes fils... rire et sourires, une pose de hasard figéeUn peu de jouissif bonheur-roi encore ramasséComme une essentielle futilité d'apôtresFace aux déserts du sort, un jour au l'autrePour moi... programmé !
Posté par polycarpe à 12:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]