18767369_1691865450842262_1968109443517854075_n

 

 

J'sais pas si vous êtes comme moi, mais vivement la fin de ce temps de punk à chiens, de cette foire d'empoigne social qui ne mène à rien, de ce souque du quotidien, de ces puissants qui se comportent comme des boucs avec la planète, avec le manant et surtout avec le féminin, à la publicité, aux réseaux, aux managements : tous ces outils pervers aux mains des gros malins...

La vache, j'en ai assez, je suis en train de tourner chèvre un peu plus, obligé pour oublier de prendre à la mâche, de l'herbe et pas que du regain trop dépourvu, on le sait bien, en THC.

Je ronge mon licou, aussi mon frein, qu'elle monde de fou, qu'elle monde immonde de rien... Cher monsieur Seguin, désormais les loups frayent en meute sans frontières, ni besoin de nous courir derrière au train...

Ils scrutent les proies, et patiemment attendent dans leurs buildings de verre, les moments opportuns, pour fondre sans pitié sur le marché ( sciemment voulu et organisé par la loi) de crétins plus ou moins diversement manipulés.

Alors toi aussi, mon ex, mon maître... ne fait pas trop le malin... sur ton dos comme jadis perplexe sur le mien, ta liberté, et celle chérie de tous les tiens... ils sont bien, et c'est pas peut être, en train et toute crue, de te la bouffer...

Polycarpe ( Christian Cornier)