23 octobre 2018

LES MENOTTES

Dans les parfums somnolents de l'aube Je marche lourd et fatigué Derrière les vitrines tarifées du mensonge J'aperçois les sourires sans tain Toutes nos fautes où meurt Le mot jamais...Nos putains de vies de partout ficelés Que desserent seules les rêves Couper, tuer de la grammaire Les maux de vendre ou d'acheter Pour gueuler d'amour Liberté, liberté à s'en écarteler !   Polycarpe
Posté par polycarpe à 12:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]