26 octobre 2014

LES TEMPS MODERNES ?

Calogero - Le monde moderne en live dans le Grand Studio RTL
Posté par polycarpe à 16:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 octobre 2014

FRIPOUILLE LE CHABLAISIEN OU l'INSOUTENABLE LEGERETE DE MES MAITRES

En // de ce blog, voir sur la Tribune de Genève, le blog spécifique FRIPOUILLE LE CHABLAISIEN ou l'insoutenable légèreté de mes maîtres, crée pour la promotion d'un roman pour aider l'association du Docteur Jacques Salvat.  
Posté par polycarpe à 08:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 septembre 2014

UNE CHANSON POUR RECONFORTER LES SANS DENT DU MEPRIS DE NOS DIRIGEANTS

Calogero -  ( quel mélodiste ce mec!) Calogero - "Un jour au mauvais endroit" (LGS)
Posté par polycarpe à 15:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 août 2014

CONSTANCE LIBERALE DECOMPLEXEE, retour des vacances socialistes...

    Constance Amiot, cette jeune personne mérite à être entendu...en cette fin d'un mois d'Août qui n'a pas attendu sa saison pour nous infliger du libéral socialiste sans que plus qu'aucune retenue n'entrave la finance dans ses buts de toujours : rapprocher l'employé, l'ouvrier, le cadre français, du Chinois, de l'Indien et de tout ce monde silencieux de part le monde qui ne travaille plus pour rien, pour eux, dans un cynisme immonde !  Polycarpe.
Posté par polycarpe à 14:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]
30 juillet 2014

JOIES ET PEINES de plume

Amal hijazi chanteuse arabe clip le massacre des civils de Gaza est insupportable !       Me voici à nouveau parcourant ce papier avec joie, peine ou un brin de gaieté Je fouille, je trifouille, Fripouille, mon âme Et je m'étonne toujours des femmes De leurs secrètes pensées des amours si dures à partager Me voici à nouveau achevant ce papier Et toi, lassé de me lire, seras-tu le dernier ?   Polycarpe
Posté par polycarpe à 13:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2014

HISSER HAUT...

Les Marins d'Iroise - Dès que le vent soufflera Tanguer entre la vague d'avant, et le vague de maintenant... Entre deux points, sentir le vide, presque rien... L'instant présent, une corde raide au noeud coulant... Ne pas s'y pendre, faire encore semblant... Souquer ferme, se reprendre, souquer haut dans le vent... Et hisser haut, son esprit loin des tourments...   Polycarpe ( entre gris clair et gris foncé)
Posté par polycarpe à 09:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]

04 juillet 2014

SELECTION D'ETE, " vos romans préférés"

2005/01/15 Raphaël : Sur la Route - Itw avec Renaud (F2 Fête de la Chanson Française) Surprise du diable, mon ouvrage " Le Diable n'arrivera pas à Compostelle" se retrouve sur le dépliant de la médiathèque de Thonon, dans la sélection, entre Philippe Claudel et Joel Dicker. Plus qu'un chiffre, un chéque, ou un bel article;  être reconnu par des lecteurs réguliers d'une bonne biblio, cela fait plaisir fou à l'égo de l'écrivaion que je suis. Alors merci !   Polycarpe
Posté par polycarpe à 14:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mai 2014

A LA BIBLIO DE MESSERY, CATHERINE PAYOT, L'ELEGANCE DU CADRE, ET DE LA PERSONNE...

C'était parait-il une première, pour la bibliothèque de Messery, une rencontre littéraire ( ah bon avec qui ?) mais avec avec toi vieux con, ton bouquin sur  Compostelle, est tombé entre les mains d'une charmante, qui l'a apprécié et éprouvé l'envie de le faire partager... Messery, comme tous les moutons, je tirais à droite direction Yvoire, je connaissais pas. Surprise, la localité est de toute beauté et la vue sur le lac et la Suisse voisine, délicieuse. La biblio est un endroit de rêve, bien achalandé, du bon goût et de... [Lire la suite]
Posté par polycarpe à 14:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mai 2014

VTS_01_0___Raccourci__2_
Posté par polycarpe à 10:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2014

SPIDERMAN, ARTHUR, ET MOI

Jusqu'où l'art d'être un grand-pére peut nous entrainer... Jusqu'à aller voir, moi l'anti américain primaire, le dernier Spiderman. Mais avant ce film, j'ai fait mieux, je suis allé voir mon petit fils manger dans ce bordel enfantin des intestins : " le Mac-Do" Bravo, Arthur, ton papy décidément se perd de plus en plus... Polycarpe.   PS :( bien sûr le film est comme la bouffe baffrée par mon petit fils : insupportable, beaucoup de sauce, de bons sentiments mélangés à l'horreur la plus effrayante, putain... [Lire la suite]
Posté par polycarpe à 17:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]