05 juillet 2016

A CELLES ET CEUX, QUI M'ONT DEBUSQUES AVEC MA FACE DE BOUC , ENCORE PLUS VIEUX AUJOURD'HUI : UN GRAND MERCI !

" Les mains d'Elsa " Théâtre Novarina de Thonon les Bains en 2016
Posté par polycarpe à 15:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juillet 2016

PHILAE, Chienne de vie à l'Elysée, votre feuilleton post-présidentielles ( N° 14)

    « Presque rien n’est stable, et voici, tout près, le gouffre infini du passé et de l’avenir où tout s’évanouit… » (Marc Aurèle)   En repartant précipitamment, le Yannick, marche sur l’extrémité retournée de son râteau Il est en à deux dents de se manger le manche en pleine poire, comme dans un vieux film de Max Linder… Quelques instants plus tard, je reconnais l’emplacement du bureau de Sophie Hatt. - Non, la chienne, je la garde. Je vous attends , Jean-Benoit. Le pauvre, il... [Lire la suite]
Posté par polycarpe à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juin 2016

CHANTONS LA VIE, au profit de Seins Léman Avenir, soirée du 12 Mai 2016 Théâtre Novarina/Thonon les Bains

LES MAINS D'ELSA,   poème : de Louis Aragon - musique : Polycarpe- arrangements : Michel Bonnassies/Philippe Carpentier - accompagnement : choeur Amédée de Thonon.
Posté par polycarpe à 20:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juin 2016

PHILAE, Chienne de vie à l'Elysée ( votre feuilleton post-présidentielles N° 13 )

    « Presque rien n’est stable, et voici, tout près, le gouffre infini du passé et de l’avenir où tout s’évanouit… » (Marc Aurèle)   Je me suis allongée derrière la porte. Il était minuit… et… et derrière celle-ci, au milieu d’un énorme fou rire partagé, je crois avoir entendu dans le sein de la volupté :  « Et çà, Valérie, je suis sûr qu’elle connaissait pas » ... [Lire la suite]
Posté par polycarpe à 16:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2016

LE 24/06 PROCHAIN, EN LIVE CHANTONS LA VIE POUR SEINS LEMAN AVENIR...

CHANTONS LA VIE ET ARAGON
Posté par polycarpe à 16:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2016

PHILAE, Chienne de vie à l'Elysée ( votre feuilleton post-présidentielles N° 12)

    « Presque rien n’est stable, et voici, tout près, le gouffre infini du passé et de l’avenir où tout s’évanouit… » (Marc Aurèle)   Les contes de la lune vague après la pluie :    Allongée à même le parquet en chêne patiné de Bourgogne, je n’ai justement pas vu le temps passé. Quand il est arrivé, il a ôté sa veste avec des reflets bleus. Puis il a dénoué et enlevé sa cravate déjà mal ajustée. Ensuite, il ouvert son col, avant que de me considérer dans ses... [Lire la suite]
Posté par polycarpe à 10:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juin 2016

LITTERATURE ANCIENNE

Littérature : prix du « Patrimoine des Pays de Savoie »
Posté par polycarpe à 10:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juin 2016

CE PAYS "BELLEVAUX" OU SONT ET VONT MES RACINES...

Bellevaux 74 sur la neige sous le soleil
Posté par polycarpe à 14:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juin 2016

LA MUSIQUE

Camille 15 ans, violoniste, joue "Les Quatre Saison : Eté" de Vivaldi - Prodiges La musique se joue des airs J'erre triste et malheureux Quelques notes et par mystère L'amer saute et devient délicieux   La musique se joue des histoires Rembobine les films d'émotion Un accord et je peux revoir Telle Ondine un instant de passion   La musique se joue des amours Etire ses violons entre regrets Et battements sourds Consentement et sentiment de paix   La musique, ma chair Ma tour d'ivoire Mon amour, ma... [Lire la suite]
Posté par polycarpe à 10:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2016

PHILAE, CHIENNE DE VIE A L'ELYSEE ( votre feuilleton post présidentielle N°11)

    « Presque rien n’est stable, et voici, tout près, le gouffre infini du passé et de l’avenir où tout s’évanouit… » (Marc Aurèle)   Roger, qui a la tête d’un ravi qui écoute aux portes, nous indique d’un geste de bien vouloir le suivre. Jean-Benoit, est quelque peu défait, et moi qui ne suis pas si chienne qu’il n’y parait, il me vient comme trop peu souvent chez vous les humains, une genre mélangé d’altérité et de compassion à son endroit. Arrivés dans l’aile privé du palais, Jean-Benoit, parvenu à la fin de... [Lire la suite]
Posté par polycarpe à 08:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]