18 avril 2015

LE CHANT DU BOUC, hier soir à BELLEVAUX, ou à partir de peu parler en abondance de l'intolérance entres les humains...

  Charmante petite mise en scène, dépouillée, simpliste mais habitée par 4 comédiens saississant d'expressivité, dans cette comédie de nos travers humains. Le chant différent du bouc, est celui de la différence ( le bruit et l'odeur, rappelle-toi grand Jacques...) de cet autre animal de compagnie qui va foutre malgré lui,  le bordel dans le conformiste toutou d'une communauté.  Bravo! les chemins de traverse, portent bien leur nom et depuis longtemps leur bonne réputation dans nos communes Chablaisienne, et... [Lire la suite]
Posté par polycarpe à 09:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 avril 2015

FRIPOUILLE LE CHABLAISIEN ou l'insoutenable légèreté de mes maitres( fin Mars)

«        Préface du livre : Fripouille le Chablaisien ou l'insoutenable légèreté de mes maîtres;   " Il paraît qu'il y a des Psy pour chiens dans votre société ratatouille qui ne sait plus quoi inventer" A elle seule, cette phrase résume l'ambiance par laquelle vous serez immergés dans les délectables moments de lecture qui vous attendent avec Fripouille.   Christian Cornier, en se mettant dans la peau d'un chien corniaud de noble race, nous fait découvrir le Chablais d'une... [Lire la suite]
Posté par polycarpe à 14:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2015

LE CHIEN FRIPOUILLE BIENTOT EN LIBRAIRIE

Bernard Lavilliers chante Léo Ferré LE CHIEN
Posté par polycarpe à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2015

VOYAGE A LA SOURCE VERS SOI

A la découverte de Thonon-les-Bains A la faveur fraîche d'un matin d'été Par chance, quatre filets coulaient devant moi Les parfums des fleurs reposées par la nuit Renaissaient de senteurs aux essences de violette. Impatients des moineaux dans le parc d'à côté Bruissaient, insatiables, de leurs envies de proies De lumière, de soleil, de ficelle ou de pluie De vols au diable vauvert au dessus des crêtes Des monts, des cols et des rues de Thonon, belles et ensoleillées Puis à pas lents, vous êtes venus Madame; je... [Lire la suite]
Posté par polycarpe à 06:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 février 2015

LEILA ET LES LOUPS

Dis, c'est quand qu'on va où Demande, Leila Quand on aura, Papa Un pays à nous ?   Qu'on ne lancera plus de cailloux Avec nos petits bras Pour avoir le simple droit De courir partout     J'sais pas, Leila ! Chez eux, chez nous Il y a encore trop de loups Et au milieu de tout çà Ma peur pour toi Ma peur pour nous La peur, la peur Petite Leïla...     Polycarpe ( sortie du livre mars 2015)  
Posté par polycarpe à 11:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 février 2015

C'EST EXTRA...

Fripouille (sortie en Mars 2015, au profit de Seins Léman Avenir) C'est extra :   Comme une nymphe Sortant du bain Un tableau de Courbet Elle sortait de l'eau Souriante et nue Et c'est pas ma faute à nous Si j'ai vu Cette touffe de noir-jésus Qui ruisselait à la vie Comme un beau vers de Ferré Un bel adagio d'Albinoni Ou de Charles Baudelaire " Les Bijoux" Comme l'absolue beauté Celle que l'on peut A jamais oublier !   Polycarpe. Baudelaire-les bijoux       Hubert Felix... [Lire la suite]
Posté par polycarpe à 10:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 janvier 2015

EFFETS MOUTONNIERS ENVERS CHARLIE HEBDO, LES MORTS LA-HAUT DOIVENT RIGOLER...

Comme vous, les gens normaux, mon émotion aura été à la hauteur de cette tragédie. Comme vous, mes yeux se sont mouillés en voyant l'urgentiste Pelloux dévasté devant l'horreur... Comme vous, la colère envers tous ces dérangés graves de dieu, ou pour ceux, pataugeant dans l'amalgame de basse fosse, en s'en prenant les jours suivant à la communauté musulmane. Cela écrit, comment un vieux libertaire (nourri au biberon de Choron, de Siné ou Cavanna) lecteur plus qu'épisodique de toute cette équipe de trublillons, pourrait ne pas (un... [Lire la suite]
Posté par polycarpe à 07:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2014

LE DIABLE N'EST PAS MORT, IL BOUGE ENCORE SAMEDI 24 MAI A MESSERY

- Après moi le déluge- Se dire après chaque livre, après moi le déluge. Essayer d'écrire pour soi, sans frein, ni pudeur; sans jamais penser à ce lointain plus tard, ton lecteur qui te jugera avec son histoire en décortiquant la tienne emplie de toutes tes maladresses humaines... Ps : le diable que je croyais moribond, bouge encore. C'est encore une femme qui est là dessous. Une lectrice responsable de la biblio de Messery, merci à elle, le diable aime plus que tout les femmes et tous ces retournements... Polycarpe
Posté par polycarpe à 11:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 janvier 2014

LE VENTRE EST ENCORE FECOND D'OU DES HOMMES INNONDENT LE MONDE DE HAINE...

Terrain glissant, tant pis, je prends un ski et je descends dans l'arène, celle qui ne sent pas bon en ce moment, celle qui occulte les médias des vrais problèmes : 1000 personnes à Roubaix, Redoute, le chomâge... Goodyear et toutes ses autres vies qui ne tiennent en ce début d'année,  qu'à un coup de fil du banquier... La une de l'obs : Soral, Dieudonné, Zemours... la haine ! Soral et Dieudo, répandent la haine du juif cause de tous les maux. Madoff, Straus Kahn aux bouts des pics pour justifier leurs arguments. Les... [Lire la suite]
Posté par polycarpe à 13:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2017

PUIS NOUS GARDERONS ( le souvenir d'un barde breton)

Glenmor - Puis nous garderons
Posté par polycarpe à 12:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]