15 mai 2012

UN JOUR AU NANT

  Un jour au Nants...
Posté par polycarpe à 18:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2012

IL CUORE GRANDE DELLE RAGAZZA... Le grand coeur des femmes.

Semaine Italienne au cinéma, le Rouge et Noir, un régal. La pecora nera ( la brebis galeuse) la prima cosa belle, 3 films pour moi, avec hier soir un souper Italien, avec du vin des Pouilles, bellisimo ! Dans le film en VO d'hiier soir, le grand coeur des femmes, une scéne extraordinaire avec un mourant. En effet, nous sommes en 1930, dans un petit village agricole italien, la coutume voulait, que l'on mit la main du mourant, entre les cuisses d'une femme... Si il n'y avait aucune réaction sur le futur appelé vers Dieu, il était... [Lire la suite]
Posté par polycarpe à 16:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mai 2012

ARTHUR ET ANTOINE OU L'ART D' ÊTRE GRAND-PERE

Mon grand père chanson pour enfantsMoi, qu'un petit enfant rend tout à fait stupide, J'en ai deux, Arthur et Antoine, et je prends l'un pour guide, Et l'autre pour lumière, et j'accours à leurs voix... Les enfants chancelants sont nos meilleurs appuis, Je les regarde, et puis je les écoute, et puis, Je suis bon, et mon coeur s'apaise en leur présence, J'accepte les conseils sacrés de l'innocence... ( 1877, Victor Hugo, l'Art d'être grand-père) Polycarpe.
Posté par polycarpe à 22:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mai 2012

CET HOMME QUI MURMURE DES SALOPERIES A L'OREILLE DE SARKOSY.( texte publié en Février).

 Un habit vert de gris,des grandes bottes bien cirées, des lunettes cerclées, la costumière de l'histoire, n'aurait pas besoin de beaucoup de boulot, pour déguiser, le conseiller le plus influent de Sarko, dans un remake de la montée de la peste brune, dans les plus sombres années de l'histoire de France. Ce mec est dangereux, pas recommandable dans une démocratie, et surtout, depuis des années, il pourrit la tête, d'une marionnette de l'esprit, dont les fils sont tenus uniquement par l'égo, et la gloire supposée de sa propre... [Lire la suite]
Posté par polycarpe à 17:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mai 2012

DEPART DU PUY LE 19 MARS 2012 ET FERMETURE PROVISOIRE DE CE BLOG DURANT LE VOYAGE...

Partir Julien Clerc(pour le texte de Roda Gil uniquement, parce que Julien Clerc ! non rien...) Voilà, la date de mon départ est fixée, le lundi 19 Mars 2012, 7 heures du matin, le Puy en Velay, j'y serais. Le sac se fait comme ma tête, à ce prochain périple. Pendant ce voyage solitaire, pas de blog, pas de carnets de voyage sur la toile, pas de photos : tout, dans les yeux et la tête, pour ne pas s'encombrer d'aucun fil à la patte. Concession : un portable, que je me suis résolu à prendre, pour recevoir des appels... [Lire la suite]
Posté par polycarpe à 16:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 mars 2012

FROIDE, glacée, la mort à mon réveil...

Au bout de son âge, au bout de son temps, et de sa souffrance, ma mère, Maman, s'en est allée cette nuit... Christian
Posté par polycarpe à 08:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 mars 2012

UNE BELLE CHANSON

UNE BELLE CHANSON Alex Beaupain / Pourquoi battait mon coeur (1/2)
Posté par polycarpe à 08:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2012

NATIONALITE : " tête de con" confirmée...

Ho, Henry, pourquoi tu t'énerves comme ça ? T'aurais pas déçu tout le monde, en étant solidaire de cet épisode peu glorieux du quinquenat, à commencer par toi même... (Polycarpe) Clash violent en direct entre Henri Guaino et un élu PS
Posté par polycarpe à 05:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 février 2012

" DETACHEMENT" A VOIR ET REVOIR, LA VIE COMME ELLE DEVIENT AUJOURD'HUI...

...Beau film, profond, dérangeant, américain pourtant, mais bon dieu, quelle claque sur les manquements de notre .....société...  (Polycarpe)       Detachement - Bande Annonce #1 [VOST|HD]
Posté par polycarpe à 04:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 février 2012

JE PARS ( bientôt) VIA PEYRAC A COMPOSTELLE

Je tire un trait, je ferme mon sac Chanel, destination le Puy via Peyrac pour Compostelle. Je souffle la bougie, je me dessine une folie, les doigts croisés sur l'infini, je dis salut... Et peut être qu'un jour, je serais de retour... Qui peut dire comment l'exil, vient en marchant et un nouveau livre ( un roman) au garnement... Polycarpe ...et entre les 2, deux mille kilomètres...
Posté par polycarpe à 12:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]